Groupe de travail technique international du lac Champlain et de la rivière Richelieu

Bienvenue


Le Groupe de travail technique international du lac Champlain et de la rivière Richelieu a présenté leur rapport final et leurs rapports techniques à la Commission mixte internationale le 30 novembre 2015. 

La Commission mixte internationale a présenté leur rapport final aux gouvernements du Canada et des États-Unis en décembre 2015. Le rapport de la Commission repose sur les travaux du Groupe de travail technique international du lac Champlain et de la rivière Richelieu. 

Application SIG démontrant les scénarios


 

              
           

 

Le Groupe de travail technique international du lac Champlain et de la rivière Richelieu a été constitué par la Commission mixte internationale (Commission) pour qu’il réalise deux volets de son plan d'étude de 2013 sur les inondations dans le bassin du lac Champlain et de la rivière Richelieu.

Les deux volets ont été assignés à la Commission par les gouvernements du Canada et des États-Unis, et ils sont les suivants :

1) collecte et harmonisation des données sur la topographie, la bathymétrie, la végétation aquatique, la texture des sols et sur d’autres éléments du bassin hydrographique du lac Champlain et de la rivière Richelieu;

2) création de cartes statiques des plaines inondables qui montrent les secteurs, pour lesquels des données existent, qui seraient touchés si les niveaux d’eau du lac Champlain et de la rivière Richelieu atteignaient diverses hauteurs.

Un résumé du plan de travail et le plan de travail complet du Groupe de travail technique peuvent être consultés.

Le Groupe de travail technique a tenu une séance lors de la conférence de l'Association internationale de recherche sur les Grands Lacs qui a eu lieu à Burlington, dans le Vermont, du 25 au 29 mai 2015. Cette séance avait pour but de discuter avec les pairs et d’obtenir leur avis sur les travaux proposés et en cours.

Prochaines étapes

Les tâches visant la réalisation des deux volets devraient être terminées d’ici décembre 2015.