Conseil international du lac Supérieur

LE DÉBIT DES RAPIDES DE LA ST. MARYS SERA AUGMENTÉ DEMAIN, LE VENDREDI 8 MAI8

2015/05/07

Le Conseil international de contrôle du lac Supérieur conseille de modifier le réglage d’ouverture des vannes de l’ouvrage régulateur à l’entrée des rapides de la St. Marys pour qu’il passe à l’équivalent de trois vannes complètement ouvertes demain, le vendredi 8 mai. Pour accomplir cela, on ouvrira les vannes 3 à 14 des ouvrages compensateurs de 31 centimètres (12 pouces) supplémentaires; chacune de ces vannes sera donc ouverte de 62 centimètres (24 pouces).

Les pêcheurs à la ligne doivent continuer de se montrer prudents, et faire attention au changement de débit et de niveau dans les rapides de la St. Marys le 8 mai, et aux débits et niveaux anormalement élevés qui seront enregistrés dans les rapides par après. Comme il reste de la glace sur le lac Supérieur, les conditions de glace restent un danger potentiel. Le nouveau réglage va influer sur le volume d’eau dans le rapide principal. La vanne 1, qui alimente en eau le chenal au nord de la digue protégeant le passage des poissons, demeure inchangée, et la vanne 2 reste actuellement fermée afin de permettre un écoulement moins rapide et de fournir des possibilités de pêche sportive le long de la partie nord des rapides principaux. La vanne 15 demeurera fermée pour faciliter la collecte de données de terrain et de mesures, et la vanne 16 restera fermée plus tardivement cette saison et elle pourra être ouverte pour faciliter le trappage de la lamproie. 

Le Conseil, en vertu des pouvoirs que lui confère la Commission mixte internationale, a augmenté le réglage d’ouverture des vannes de l’ouvrage régulateur pour qu’il passe à l’équivalent de deux vannes complètement ouvertes le 1er mai. Ce réglage des vannes était nécessaire pour réduire la probabilité de conditions de glace potentiellement dangereuses sur la rivière St. Mary’s. Au fur et à mesure que les glaces fondent, il est nécessaire d’augmenter les débits qui passent par les ouvrages compensateurs, conformément au Plan 2012, et de réduire la probabilité de débits élevés et variables dans les rapides de la St. Mary’s au cours de l’été.

Le Conseil continuera d’évaluer la situation et à donner des avis à mesure que les conditions évoluent.