Conseil international du lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent

Le Conseil va faciliter le hissage hors de l’eau des embarcations au lac St. Lawrence

2017/10/02

Le Conseil international du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent (le Conseil) réduira temporairement le débit s’écoulant du barrage Moses-Saunders les 7 et 8 octobre dans un effort de rehausser le niveau de l’eau du lac St. Lawrence et ainsi faciliter en cette fin de saison, le hissage hors de l’eau des embarcations.

Le lac St. Lawrence est l’élargissement du fleuve Saint-Laurent tout juste en amont (à l’ouest) du barrage Moses-Saunders, à Cornwall (Ontario) et Massena (New York). La réduction du débit au barrage rehausse le niveau de l’eau du lac St. Lawrence, alors qu’une augmentation en abaisse le niveau. En raison du débit extrêmement élevé des derniers mois, le niveau d’eau dans ce secteur est au-dessous de sa moyenne.

La réduction de débit proposée devrait élever temporairement le niveau de l’eau du lac St. Lawrence, ce qui aidera les marinas, clubs de voile et les autres plaisanciers du secteur à retirer leurs bateaux de l’eau avant l’hiver. Cette opportunité ne se reproduira pas cette année, et aucune autre réduction de débit à cette fin ne sera envisagée par la suite.

La hausse exacte du niveau de l’eau dépendra de nombreux facteurs, y comprit l’endroit, les vents et d’autres facteurs secondaires. La hausse la plus élevée possiblement (jusqu’à 60 cm ou 24 po.) sera observée tout juste en amont du barrage Moses-Saunders. L’effet diminuera graduellement en allant vers l’amont, et ne sera plus réellement perceptible au-delà d’Iroquois (Ontario).

Cette réduction relativement brève du débit aura également un effet négligeable (moins de 1 cm ou 0,4 po) et temporaire sur le niveau de l’eau du lac Ontario, et cet effet sera compensé par le retour rapide au débit élevé. Avec les conditions hydrologiques s’étant beaucoup améliorées depuis celles extrêmement pluvieuses observée d’avril à juin, le Conseil a déterminé qu’une réduction temporaire du débit n’aurait pas de conséquence marquée sur la progression de la diminution du niveau de l’eau du lac Ontario.

Pour obtenir des renseignements sur les conditions hydrologiques, le niveau d’eau et le débit, y compris des graphiques et des photos, consultez la page Facebook du Conseil : https://www.facebook.com/ConseilIntduLacOntarioetduFleuveSaintLaurent/ (français). Vous trouverez également d’autres renseignements sur son site Web : http://ijc.org/fr_/islrbc.

Personnes-ressources :
Gail Faveri : (905) 336-6007; Gail.Faveri@Canada.ca
Arun Heer : (513) 684-6202; Arun.K.Heer@usace.army.mil 

Le Conseil international du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent précise le débit du lac Ontario en conformité avec le Plan 2014, comme il est prescrit dans l’ordonnance supplémentaire de 2016 de la Commission mixte internationale. Les États‑Unis et le Canada ont convenu du Plan en décembre 2016 pour tenter d’améliorer la performance environnementale tout en conservant la plupart des avantages qu’apportait aux autres parties prenantes le Plan 1958-D, en vigueur précédemment depuis 1963. Afin de déterminer le débit, le Conseil et son personnel suivent de près le niveau d’eau du réseau hydrographique du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent ainsi que des Grands Lacs d’amont, de même que les effets qu’a ce niveau sur les intervenants de tout le bassin.

Le niveau d’eau varie d’année en année et à l’intérieur d’une même année suivant les conditions météorologiques et les conditions liées à l’approvisionnement en eau. De telles variations sont bénéfiques pour les milieux humides côtiers et sont essentielles à la santé du milieu lacustre, mais elles peuvent parfois, suivant les circonstances données, accroître la vulnérabilité des structures riveraines et réduire les possibilités de navigation de plaisance. Le Conseil exhorte tous les résidants à se préparer à composer avec toute la gamme de niveaux d’eau qui ont été enregistrés par le passé et qui pourraient se produire à l’avenir. D’après les observations historiques et les prévisions des conditions futures, le niveau d’eau du lac Ontario devrait varier au moins d’une hauteur maximale de 75,73 m (248,5 pi) à une hauteur minimale de 73,56 m (241,3 pi) à de rares intervalles. Nous reconnaissons toutefois que les conditions climatiques futures sont incertaines et que des niveaux d’eau particulièrement extrêmes pourraient donc être atteints plus souvent que par le passé. Le niveau d’eau du fleuve Saint-Laurent a tendance à varier davantage que celui du lac Ontario. De plus, ces chiffres ne tiennent pas compte de l’effet variable des vents forts et des vagues, qui peuvent faire augmenter ou réduire considérablement le niveau d’eau local des lacs et des rivières, entraînant des variations temporaires de plus d’un demimètre (2 pi) à certains endroits. 

Pour en savoir plus, visitez le site Web du Conseil (http://ijc.org/fr_/islrbc) et sa page Facebook (https://www.facebook.com/ConseilIntduLacOntarioetduFleuveSaintLaurent/). Pour recevoir toutes les semaines un courriel sur les niveaux d’eau et les débits dans le réseau hydrographique du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent, écrivez à stlaw-L-subscribe@cciw.ca en inscrivant le mot « abonnement » en objet et dans le message.