Moses Saunders Dam

Le niveau du lac Ontario atteint un sommet; son débit augmente rapidement

Date

Le niveau d’eau du lac Ontario a commencé à se stabiliser en raison de la diminution des précipitations et de l’augmentation de son débit. Le débit a été augmenté rapidement au fur et à mesure que les débits record enregistrés au printemps dans la rivière des Outaouais ont diminué.

Le débit a atteint 10 000 m3/s (353 100 pi3/s) hier, s’approchant du débit maximal enregistré. D’autres augmentations sont à prévoir.

Avec le débit extraordinairement élevé combiné au temps plus chaud et plus sec prévu plus tard cette semaine, le lac Ontario pourrait atteindre son niveau record cette année. Les prochaines hausses devraient être de moindre importance, soit de moins de 3 cm (1 po) en fonction des précipitations. Il est fort probable que le niveau demeure stable voire même commence à diminuer lentement la semaine prochaine.

Comme le niveau demeure au-dessus de la moyenne, il est possible qu’il augmente localement surtout lorsque les conditions météorologiques sont changeantes. Le Conseil tient à rappeler à la population de suivre les prévisions météorologiques locales et de surveiller les avertissements.

Le Conseil continue de surveiller la situation de près, de saisir toutes les opportunités possibles pour augmenter le débit, et envisage toutes les mesures possibles pour pallier au niveau d’eau élevé record.

Des niveaux d’eau extrêmement élevés ne sont jamais normaux, mais ils ont été observés dans le passé et se produiront encore dans l’avenir. La cause principale de la hausse du niveau d’eau demeure toujours la même : le temps pluvieux. Des précipitations record ont été à l’origine des niveaux d’eau élevés observés en 2017 et ont entraîné une augmentation du débit du lac Érié et de la rivière des Outaouais, ce qui a causé le niveau record enregistré cette année. Ces conditions sont hors de contrôle et ne sont pas prévisibles comme ce fut toujours le cas. La nouvelle "normalité” climatique nous commande de faire les préparatifs pour le prochain évènement majeur à chacune de nos activités journalières y compris celles de planification; même s’il devient de plus en plus difficile de savoir quand à court terme se produira ce prochain évènement.

Pour obtenir des renseignements sur les conditions hydrologiques, le niveau d’eau et le débit, y compris des graphiques et des photos, veuillez consulter le site Web du Conseil au https://www.ijc.org/fr/clofsl ainsi que sa page Facebook à l’adresse https://www.facebook.com/ConseilIntduLacOntarioetduFleuveSaintLaurent/.

 

Contacts

Rob Caldwell : 613-938-5864; Rob.Caldwell@canada.ca

Andrew Kornacki : 716-879-4349, 716-352-8669; Andrew.A.Kornacki@usace.army.mil  

 

Le Conseil international du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent ajuste le débit du lac Ontario en conformité avec le Plan de 2014, comme le prescrit l’ordonnance supplémentaire de 2016 de la Commission mixte internationale. Les États-Unis et le Canada ont convenu du Plan en décembre 2016 pour tenter d’améliorer la performance environnementale tout en conservant la plupart des avantages qu’apportait aux autres parties prenantes le Plan 1958-D, en vigueur précédemment depuis 1963. Afin de déterminer le débit, le Conseil, avec son personnel, suit de près le niveau d’eau du lac Ontario et celui du fleuve Saint-Laurent ainsi que celui des Grands Lacs en amont et porte une attention particulière aux effets sur les parties prenantes dans le bassin. 

Le niveau d’eau varie d’année en année et à l’intérieur d’une même année selon les conditions météorologiques et les conditions liées à l’approvisionnement en eau. De telles variations sont bénéfiques pour les milieux humides côtiers et sont essentielles à la santé du milieu lacustre, mais elles peuvent parfois, suivant les circonstances données, accroître la vulnérabilité des structures riveraines et réduire les possibilités de navigation de plaisance. Le Conseil exhorte tous les résidents à se préparer à composer avec toute la gamme de niveaux d’eau qui furent enregistrés par le passé et qui pourraient se produire à l’avenir. D’après les observations historiques et les prévisions des conditions futures, le niveau d’eau du lac Ontario devrait varier au moins d’une hauteur maximale de 75,88 m (248,9 pi) à une hauteur minimale de 73,56 m (241,3 pi) à de rares intervalles. Nous reconnaissons toutefois que les conditions climatiques futures sont incertaines et que, par conséquent, un niveau d’eau particulièrement extrême pourrait être atteint plus souvent que par le passé. Le niveau d’eau du fleuve Saint-Laurent a tendance à varier davantage que celui du lac Ontario. De plus, ces chiffres ne tiennent pas compte de l’effet variable des vents forts et des vagues, qui peuvent faire augmenter ou réduire considérablement le niveau d’eau local des lacs et du fleuve, entraînant des variations temporaires de plus d’un demi-mètre (2 pi) à certains endroits. 

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site Web du Conseil au ijc.org/fr/clofsl ou sa page Facebook au https://www.facebook.com/ConseilIntduLacOntarioetduFleuveSaintLaurent/. Pour recevoir l’infolettre hebdomadaire au sujet du niveau et du débit dans le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent, vous pouvez également vous abonner à la liste de diffusion en envoyant un courriel à  stlaw-L-subscribe@cciw.ca en mentionnant « abonnement » dans l’objet et le corps du message.