Communiqués de presse

Afin de soulager autant que possible les intérêts situés en amont comme en aval du barrage Moses-Saunders, le débit du lac Ontario est maintenu à un volume record pour cette période de l’année, éclipsant ceux  pour la même période de toute autre année depuis 1900.

En raison de la baisse du niveau de l’eau du lac Ontario et du débit soutenu extrêmement élevé au barrage Moses-Saunders, le bassin de bief amont (communément appelé Lac Saint-Laurent) situé immédiatement du barrage a connu une baisse soutenu importante de son niveau d’eau.

Le niveau du lac Ontario a atteint 75,5 m (247,7 pi) et son débit record de 10 400 m3/s (367 270 pi3/s) a été ramené à 10 110 m3/s (357 000 pi3/s) à 12 h 1, le 21 août 2019. Ce débit se situe à 200 m3/s (7 060 pi.3/s) au-dessus du débit maximum pour garantir la sécurité de la navigation en fonction…

Le niveau d’eau du lac Ontario a commencé à diminuer plus rapidement ces derniers jours en raison de la combinaison de son débit sortant record, de la diminution des débits provenant du lac Érié et du temps généralement plus sec sur l’ensemble du bassin.

Le niveau d’eau du lac Ontario continue de diminuer lentement alors que le Conseil maintient un débit record de 10 400 m3/s (367 270 pi3/s). 

Le niveau d’eau diminuent dans l’ensemble du réseau, sous l’effet combiné d’un réchauffement des températures, du temps plus sec ainsi que du débit record du lac Ontario de 10 400 m3/s (367 270 pi3/s).

Pour la semaine qui débute, le niveau d’eau de l’ensemble du système devrait s’abaisser avec les conditions sèches anticipées et par le débit record soutenu de 10,400 mc/s (367,270 pi.cu./sec).

Le Conseil fait tout ce qui lui est possible pour soulager les riverains du lac Ontario et du cours supérieur du fleuve Saint-Laurent, tout en tenant compte des répercussions des mesures prises sur l’ensemble du réseau.

Le Conseil étudie sérieusement la possibilité d’aller au-delà du débit de 10 400 m3/s (367 270 pi3/s) atteint le 13 juin, avec l’intention de fournir un certain soulagement aux riverains situés en amont du barrage hydroélectrique Moses-Saunders.
Le Conseil international du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent (le Conseil) continuera d’augmenter le débit afin d’apporter le soutien possible aux riverains du lac Ontario après avoir convenu d’augmenter le débit pour dépasser la limite L maximale du plan de régularisation, limite considérée…