Communiqués de presse

Dans un document d’information facile à lire, sur la genèse des crues de 2019, le Conseil international du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent répond à la demande qui lui avait été adressée de publier des informations plus compréhensibles.

Suite à la fermeture de la Voie Maritime et au bref englacement partiel en début janvier, du temps doux s’est installé sur l’ensemble du bassin du lac Ontario permettant le réglage de débits sans précédent par le Conseil international du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent.

Le débit du lac Ontario sera considérablement augmenté dans les prochains jours à mesure que les efforts visant à en retirer l’eau se poursuivront.

Le temps froid ayant entraîné la formation de glaces sur des zones critiques du fleuve Saint-Laurent, nécessite maintenant la réduction temporairement du débit du lac Ontario afin d’atténuer le risque d’embâcles. 

Alors que le niveau d’eau du lac Ontario demeure au-dessus de sa moyenne, son débit régularisé demeurera aussi élevé que possible selon que les conditions du fleuve Saint-Laurent le permettront.

Le Conseil international du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent (le Conseil) a annoncé aujourd’hui qu’il a toujours les coudées franches afin de dévier des débits prescrits par le Plan 2014 pour régulariser le débit du lac Ontario.

Afin de soulager autant que possible les intérêts situés en amont comme en aval du barrage Moses-Saunders, le débit du lac Ontario est maintenu à un volume record pour cette période de l’année, éclipsant ceux  pour la même période de toute autre année depuis 1900.

En raison de la baisse du niveau de l’eau du lac Ontario et du débit soutenu extrêmement élevé au barrage Moses-Saunders, le bassin de bief amont (communément appelé Lac Saint-Laurent) situé immédiatement du barrage a connu une baisse soutenu importante de son niveau d’eau.

Le niveau du lac Ontario a atteint 75,5 m (247,7 pi) et son débit record de 10 400 m3/s (367 270 pi3/s) a été ramené à 10 110 m3/s (357 000 pi3/s) à 12 h 1, le 21 août 2019. Ce débit se situe à 200 m3/s (7 060 pi.3/s) au-dessus du débit maximum pour garantir la sécurité de la navigation en fonction…

Le niveau d’eau du lac Ontario a commencé à diminuer plus rapidement ces derniers jours en raison de la combinaison de son débit sortant record, de la diminution des débits provenant du lac Érié et du temps généralement plus sec sur l’ensemble du bassin.