Période de consultation sur le rapport final du Groupe d’étude international du lac Champlain et de la rivière Richelieu

Date
-

La Commission mixte internationale (CMI) invite le public à lui faire part de ses réactions sur le rapport final du Groupe d’étude international du lac Champlain et de la rivière Richelieu (GEILCRR).

Le rapport examine les causes, les impacts et les risques associés au problème des inondations dans le bassin du lac Champlain et de la rivière Richelieu, de même que les solutions pouvant y être apportées. Le Québec et les États du Vermont et de New York se partagent ce bassin hydrologique.

La période de consultation publique se déroulera du 19 août au 30 septembre 2022.

Contexte

Côté américain, le bassin versant du lac Champlain et de la rivière Richelieu est à cheval entre les États de New York et du Vermont, et une grande partie du lac Champlain chevauche la frontière séparant les deux États. L’extrémité nord du lac Champlain déborde sur le Québec, où il se déverse dans la rivière Richelieu. Cette dernière se jette dans le fleuve Saint-Laurent, près de Montréal, avant de poursuivre sa course vers le nord jusque dans la baie d’Hudson.

C’est en 2016 que la Commission mixte internationale a créé le Groupe d’étude international du lac Champlain et de la rivière Richelieu en vue d’entreprendre une étude des causes, des risques et des impacts des inondations dans le bassin, et de rechercher des solutions à ce problème conformément aux lettres de renvoi reçues des gouvernements américain et canadien. Ces lettres de renvoi invitaient la CMI à évaluer les causes et les impacts des inondations qui ont frappé le bassin en 2011, et à formuler des recommandations pour atténuer les risques que de tels événements se reproduisent dans l’avenir. 

Rapport d’étude

Le rapport contient plusieurs recommandations et traite des thèmes suivants :   

  1. Réduction des niveaux d’eau grâce à des mesures d’atténuation de nature structurelle
  2. Effets de l’abaissement des débits de crue sur les milieux humides du bassin, tant existants que supplémentaires
  3. Amélioration de la prévision des crues et des interventions en cas d’inondations dans le bassin
  4. Pratiques exemplaires en matière de gestion des plaines inondables et leçons tirées d’autres bassins hydrographiques

Voici les principales recommandations du Groupe d’étude :

  • Il est recommandé de procéder à l’excavation sélective du lit de la rivière près de Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) et de construire un seuil submergé afin de réduire les niveaux d’eau élevés en période de crue. Le seuil aurait pour avantage additionnel de rehausser le niveau d’eau du lac Champlain dans les années de sécheresse. Il serait également possible, en période de crue, d’exploiter une dérivation de débit modéré par le canal de Chambly afin d’atténuer davantage l’ampleur des crues.
  • Il est recommandé de préserver les milieux humides existants pour favoriser l’abaissement des niveaux d’eau lors des crues et pour stabiliser ces niveaux en période d’étiage.
  • Les gouvernements sont invités à mettre en œuvre les outils améliorés de modélisation et de prévision ainsi que les systèmes cohérents d’évaluation des risques, et à en assurer le fonctionnement et l’entretien une fois l’étude terminée. Il est recommandé que les agences et organismes responsables de la prévision des crues dans le bassin poursuivent leur collaboration et publient leurs données afin que les prévisions soient de la meilleure qualité possible et donnent lieu à des interprétations concertées et cohérentes des deux côtés de la frontière.
  • Il est recommandé d’améliorer la cartographie des plaines inondables pour en faire profiter les gestionnaires des situations d’urgence et pour renforcer les campagnes de communication sur les risques d’inondations dans le bassin. Le Groupe d’étude recommande également aux administrations ayant compétence dans le bassin de revoir leurs politiques de gestion des plaines inondables en vue de rendre ces zones plus résilientes face aux possibles futures inondations.

Consulter les faits saillants et le rapport complet du GEILCRR.

Méthodes pour participer

Comment soumettre vos commentaires

Avant de soumettre vos réactions au sujet du rapport final du Groupe d’étude, veuillez prendre connaissance de la politique de confidentialité de la CMI relative aux consultations publiques. Assurez-vous que votre nom et vos coordonnées figurent dans votre document. Aucun commentaire anonyme ne sera accepté.

  • Audiences en personne :
    • Le 7 septembre 2022, 18 h à 20 h : Salle Vanier, Collège militaire royal de Saint-Jean, 15, rue Jacques-Cartier Nord, Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec).
    • Le 8 septembre 2022, 18 h à 20 h : Hôtel Vermont, salle Juniper, 41, rue Cherry, Burlington, (Vermont).
  • Audiences virtuelles :
  • Par courriel : Rédigez directement vos commentaires dans un courriel ou joignez-les à un courriel (commission@ijc.org) dans un document Word ou PDF.
  • En ligne : créez un compte en cliquant sur le lien ci-dessous, ou
  • Par la poste :
Section canadienne Section américaine

À l’attention de : Commentaires - rapport final LCRR
Commission mixte internationale
234, av. Laurier Ouest, 22e étage
Ottawa (Ontario) K1P 6K6
Canada

À l’attention de : Comments regarding the LCRR report (Commentaires - rapport final LCRR)
International Joint Commission
1717 H Street NW, bureau 835
Washington, DC 20006
États-Unis

 

Comment vos commentaires seront utilisés

La CMI examinera et prendra en considération tous les commentaires reçus sur le rapport avant de soumettre ses recommandations finales aux gouvernements du Canada et des États-Unis d’ici la fin de 2022.

Période de consultation

Les commentaires seront acceptés du 19 août au 30 septembre 2022, à 16 heures HAE.

Pour plus d’informations

Événements

La période de consultation publique débute le 19 août 2022
Audience en personne le 7 septembre 2022 - Saint-Jean-sur-Richelieu, QC
Audience en personne le 8 septembre 2022 - Burlington, VT
La période de consultation se termine le 30 septembre 2022