Résultats du sondage : La majorité des résidents estiment que les mesures prises pour protéger les Grands Lacs sont importantes et très utiles

Photo of Allison Voglesong Zejnati
Allison Voglesong Zejnati
IJC
21 décembre 2021
great lakes opinion poll

D’innombrables sujets provoquent des discussions houleuses dans les familles et entre amis, mais selon les résultats de ce dernier sondage, les résidents du bassin des Grands Lacs s’entendent sur l’importance et sur la valeur des initiatives gouvernementales et individuelles visant à protéger leurs eaux communes.

resultants 2021 grands lacs

Le Conseil de la qualité de l’eau des Grands Lacs de la CMI a terminé son troisième sondage régional sur les Grands Lacs en 2021. Il a tenu un webinaire le 9 décembre pour résumer les résultats finals.

Les résultats du sondage régional des Grands Lacs de 2021 présentent un aperçu des points de vue des résidents sur des enjeux comme l’importance de protéger la santé environnementale des Grands Lacs et la nécessité de protéger la qualité de leurs eaux pour les loisirs, pour les poissons et la faune et pour l’économie. Ces résultats reprennent ceux des sondages régionaux effectués par le Conseil en 2015 et en 2018.

« Le Conseil de la qualité de l’eau mène ces sondages d’opinion publique parce qu’ils fournissent des données convaincantes qui aident un vaste éventail de décideurs de la région des Grands Lacs à élaborer des politiques fondées sur des données scientifiques qui ont une incidence sur les Grands Lacs », déclare Jon Allan, coprésident du Conseil aux États-Unis et agent principal du programme de recherche universitaire de l’University of Michigan School for Environment and Sustainability.

Les résultats qui démontrent la volonté des résidents de payer davantage pour protéger les lacs « indiquent clairement que l’amélioration de la qualité de l’eau des lacs a une grande importance matérielle pour les gens, qui sont prêts à protéger ce qu’ils considèrent comme ayant une grande valeur matérielle », ajoute M. Allan.

En 2021, le Conseil a mené deux enquêtes : une par téléphone cellulaire et résidentiel auprès d’un échantillon aléatoire de 4 550 résidents du bassin des Grands Lacs et un sondage empirique en ligne dans son site Web auprès de 4 674 personnes.

Afin d’équilibrer la représentation du sondage téléphonique, le Conseil a retenu dans la cohorte 500 réponses de personnes qui s’étaient déclarées Métis ou membres d’une Première Nation ou d’une nation tribale, soit environ 10 % de toutes les réponses. Dans le sondage en ligne, 25 % des répondants s’étaient déclarés Autochtones.

Le fait d’avoir ciblé les réponses de membres des Premières Nations et de nations tribales et de Métis ajoute de la valeur au sondage régional du Conseil, parce qu’il figure « parmi les seuls sondages environnementaux à présenter un échantillon adéquat de réponses autochtones permettant de comparer adéquatement les résultats », explique Kelsey Leonard, membre du Conseil et professeure adjointe à la Faculté de l’environnement de l’Université de Waterloo.

« Comparativement à près de 60 % de l’ensemble des résidents, 90 % des membres des Premières Nations, des nations tribales et des Métis ont répondu presque unanimement que les personnes et les ménages jouent un rôle important pour protéger la santé et la qualité de l’eau du bassin des Grands Lacs », ajoute Mme Leonard.

slide wqb poll 2021 1

Diapositive du webinaire tenu le 9 décembre 2021 par le Conseil de la qualité de l’eau pour présenter les résultats de son sondage régional sur les Grands Lacs de 2021. Source : CMI

Pour la première fois, le sondage téléphonique de 2021 présentait également 100 réponses de personnes résidant à temps plein ou à temps partiel sur une île des Grands Lacs.

Par rapport à moins de la moitié (46 %) de l’ensemble des résidents des Grands Lacs, 71 % des membres de ce groupe ont dit qu’ils fréquentaient les Grands Lacs seulement à des fins récréatives.

« Il est remarquable qu’un aussi grand pourcentage de résidents, neuf sur dix, affirment qu’il est important que les Grands Lacs se prêtent aux activités de loisir. Dans le même ordre d’idées, 83 % des résidents des Grands Lacs ont déclaré qu’ils pensent qu’il est important de protéger la qualité de l’eau des Grands Lacs pour les poissons et pour la faune qui en dépendent », souligne Mark Mattson, membre du Conseil de la qualité de l’eau des Grands Lacs et président des organismes Lake Ontario Waterkeeper et Swim Drink Fish Canada.

« En examinant les réponses aux questions posées dans les sondages de 2015, de 2018 et de 2021, on constate que les résidents des Grands Lacs sont de plus en plus attentifs, préoccupés et curieux à l’égard de la qualité de l’eau des Grands Lacs », ajoute M. Mattson.

4 in 5 water quality board poll great lakes 2021

Plus de quatre résidents des Grands Lacs sur cinq (83 %) affirment que la qualité de l’eau des lacs devrait être protégée au profit des poissons et de la faune, selon le sondage régional mené en 2021 par le Conseil de la qualité de l’eau des Grands Lacs de la CMI. Source : Stratégies de la CMI/Turnstone

Les résultats complets des sondages téléphoniques et en ligne de 2021 figurent dans des rapports publiés au site Web du Conseil de la qualité de l’eau.

« À l’heure actuelle, les résultats de ces sondages n’expliquent pas à eux seuls les raisons qui sous-tendent ces opinions publiques », fait remarquer Mme Leonard. Le Conseil mènera une analyse plus approfondie de ces résultats en 2022 en organisant des groupes de discussion afin de mieux comprendre les conclusions et les incidences des résultats de ces sondages.

Photo of Allison Voglesong Zejnati
Allison Voglesong Zejnati
IJC

Allison Voglesong Zejnati is public affairs specialist at the IJC’s Great Lakes Regional Office in Windsor, Ontario.